-->

Madame Pas Contente

Les péripéties de la vie...

04 mars 2011

Le point de non-retour

Quand une folle, en retard pour déposer sa petite fille à la maternelle, a détruit la Moldue de Madame Pas Contente, cette dernière l’a bien pris.
Quand la voiture de location (neuve, 300 km au compteur) fournie par son assureur lui a dit, par l’intermédiaire de son ordinateur de bord, « défaillance moteur », Madame Pas Contente ne s’est pas énervée.
Quand, conséquence de l’accident, le stress physique lui a déclenché une belle et douloureuse otite, Madame Pas Contente n’a rien dis.
Quand son Tyran personnel, sa majesté Leto II a été proprement infect pendant la deuxième semaine des vacances, Madame Pas Contente a quand même senti son sang bouillir.
Quand Lolotte-La-Petite-Princesse en a été à sa deuxième semaine de morve continue, Madame Pas Contente a senti qu’elle commençait à flancher.
Quand les douleurs dorsales se sont intensifiées (voire supra pour la raison), et qu’une IRM a été prescrite (durée d’attente pour le rdv = 3 semaines), Madame Pas Contente l’a pris avec philosophie.
Quand l’expert censé estimer la valeur de la Moldue a osé lui dire qu’il « s’était trompé dans son estimation parce qu’il n’avait pas vu que c’était une grand modus, et non pas une modus », Madame Pas Contente s’est demandé si ce crétin congénital, produit de plusieurs unions consanguines consécutives, avait eu son agrément dans une pochette surprise.
Quand on a remarqué dans la bouche de Son Auguste Majesté Leto II Le Tyran (que son nom soit 3 fois béni), deux belles caries, Madame Pas Contente a commencé à se demander ce qu’elle avait pu faire pour que son karma soit aussi pourri.
Quand on en est venu à la conclusion qu’une opération s’imposait pour Sa Majesté (Leto II, gnagnagna, vous connaissez la suite), Madame Pas Contente s’est dit que ce n’étais pas plus mal, et qu’on serait enfin débarrassés d’un problème.
Quand la pétasse du CSMI lui a dit après une heure d’entretien et trois mois d’attente pour le rdv, que de toutes façons, il n’y avait pas de place en psychomotricité, Madame Pas Contente a senti sa raison vaciller.

 

Quand elle pense qu’elle va devoir poser deux jours pour pouvoir honorer les rendez-vous chez le chirurgien, le dentiste, le CCS (centre de consultation spécialisé, encore une autre épine dans son flanc), qu’elle ne s’est pas occupé du rdv chez l’ORL, qu’elle n’a pas encore pris contact avec un kiné pour les massages prescrits pour son dos, que Monsieur Casse-Pieds ne s’arrange pas avec l’âge, qu’il y a une fuite dans la salle d’eau du premier étage et qu’elle ne s’en est pas occupé, que eu égard à la double peine en vigueur au zoo-boulot, elle n’aura pas d’augmentation cette année (tout comme l’année dernière, congé mat oblige) et que le montant de sa participation/son intéressement sera tellement bas qu’il en sera mesquin, qu’elle n’a pas fait le ménage depuis troooop longtemps et que la MaisonDuBonheur est dans un état de saleté tellement indescriptible qu’il va lui falloir tout dimanche pour y remédier, que vendredi prochain, c’est l’anniv de Leto II et qu’elle n’a RIEN prévu (ni côté familial, ni fête avec les copains de l’école) ni même acheté le moindre cadal, qu’on lui a demandé son poids (et donc qu’elle a été obligée de se peser) pour le rdv IRM et qu’il ferait peur à une éléphante obèse, qu’elle n’a pas le temps d’aller chez le coiffeur et que pourtant il faudrait, surtout qu’on va venir la filmer dans une dizaine de jours, qu’elle n’a pas vu son esthéticienne depuis fort longtemps et que la foret amazonienne, à côté de ça, c’est la toundra (ou la taïga, elle ne sait jamais, on va dire la savane africaine, ça ira plus vite), et que, c’est un fait avéré, les journées n’ont que 24 heures, elle se demande quand (et non plus « si ») le point de non-retour va être atteint.

Sinon, vous, ça va ?


Commentaires

~~ Allez, on est pas timide, on commente ! ~~

Toi aussi, donne ton avis :









Customise ton commentaire :