-->

Madame Pas Contente

Les péripéties de la vie...

03 avril 2008

Le Club des Bibliophiles (ou phobes ?)

Madame Pas Contente a bêtement cru, il y a grmph ans, qu'elle en avait fini avec l'école.
Et pendant grmph ans, ce mythe a perduré.
Il a perduré jusqu'à mardi dernier.
Mardi soir plus exactement, vers 21h30, puisque vous voulez tout savoir.

Donc, Mardi soir à 21h30, Madame Pas Contente rentrait de son expédition shopping hebdomadaire les bras chargés de yaourts, lorsqu'elle vit, posé dans la cuisine une pochette.
Ladite pochette, intitulée pompeusement "Comité de Lecture", contenait un livre ("quatre points et demi", grosso-modo ce qu'elle a perdu sur son permis), un piti cahier et les instructions suivantes : lisez le livre avec votre enfant, commentez sur le piti cahier joint, et ramenez le livre demain parce qu'il faut que d'autres enfants et leurs parents soient aussi punis que vous.

Bon.
Primo et pour commencer, Madame Pas Contente estime avoir passé l'âge des devoirs-à-faire-pour-demain. Elle vous vois venir, c'était pas pour le lendemain-mercredi-jour-des-pitis-nenfants, mais pour le surlendemain. Mais même, ça compte quand même que ça fait iech.
Deuzio et secondement pour continuer, le Troll a une fâcheuse tendance à choisir ses lectures, ainsi que le moment ou il a envie de lire. Il a donc fallu négocier ferme pour parvenir à un accord. Et négocier presque au milieu de la nuit avec un âne buté, ce n'est pas vraiment ce que Madame Pas Contente avait envie de faire après une "dure" journée de cravail. Surtout que la requête principale du Troll ces dernier temps (devançant d'une courte tête "les Trolls ils ont pas besoin de dormir, je veux pas aller au lit") est de vouloir un W dans son prénom. Finalement, maintenant qu'elle y pense, Madame Pas Contente croit fermement qu'elle aurait dû l'appeler "Voix ambigüe d'un cœur qui au zéphyr préfère les jattes de kiwis", juste pour être tranquille.

Bref, lecture a été faite de ce magnifique ouvrage superbement illustré qu'est "Quatre points et demi".

Il est vrai que les illustrations sont très très jolies. Par contre, le texte, c'est de la miose en barre. Limite ya pas d'histoire. Le pitch : une petite fille entre dans une boutique pour demander l'heure (quatre points et demi), et au lieu de rentrer chez elle directos pour le répéter à sa moman, elle regarde la poule, puis les petites fourmis, puis les libellules, puis les jolies fleurs et rentre enfin dans sa maison, à l'heure du repas, en annonçant fièrement à sa mère qu'il est quatre points et demi.
Dès le départ, c'était mal parti. A peine la gamine était entrée dans le magasin que le Troll s'insurgeait qu'elle n'avait pas le droit d'y aller toute seule. Il n'a pas tord.
Il a complètement décroché avec les fourmis. Pour le contraindre à écouter la fin, Madame Pas Contente a du promettre de lire "La Petite Poule Rousse" juste après (tu veux un bonbon pour faire passer le mauvais goût du médicament ?).

Malgré tout, l'épreuve n'était pas fini, puisqu'il fallait recueillir ses impressions et son avis sur le livre pour les noter dans le piti cahier. Vous vous doutez qu'il a trouvé ça naze, mais comment l'écrire à MadameD, institutrice psychorigide et dépourvue du sens de l'humour ?

Madame Pas Contente a hésité entre plusieurs versions :

  • Ce fut une purge.
  • Il a détesté.
  • RAS.
  • J'ai bien aimé les dessins.
  • Malgré tous mes efforts le Troll n'a pas été captivé par le texte bien trop minimaliste de cette œuvre, dont les illustrations se suffisent à elles mêmes. Le point positif de cet exercice imposé a été de lui redonner l'envie de lire (un classique du genre : La Petite Poule Rousse), et c'est ce que nous fîmes.
  • Ne recommence jamais à me donner des devoirs 'spèce de ko-nasse.
  • Tes choix littéraires sont inadaptés à mon enfant, ton enseignement et ta vision des enfants en général sont inadaptés, je vais joindre l'inspection académique et vérifier que tu es bien une enseignante.
  • Je t'en pose moi des questions ?
  • A faire pour demain : un exposé argumenté sur les risques liés à l'investissement massif en unité de comptes de la poche "euro" d'un contrat d'assurance vie dans le contexte boursier actuel.

Devinez la version choisie.

PS pour votre culture personnelle : il parait que dans la campagne coréenne, on disait "point" au lieu de "heure", d’où quatre points et demi… Fascinant, non ?

4etdemipoulerousse

Posté par Mme Pas Contente à 11:47 - Bestiaire - [21] pensées profondes (ou pas)
- Permalien [#]
Tags :

Commentaires

~~ Allez, on est pas timide, on commente ! ~~

Toi aussi, donne ton avis :









Customise ton commentaire :