-->

Madame Pas Contente

Les péripéties de la vie...

14 mai 2007

Tsss Tsss Tsss

Madame, Mademoiselle, Monsieur,
Mes Chers Compatriotes,

Je dois vous avouer que j'ai été sincèrement surprise par les propos que j'ai pu lire sur la toile suite au match Chapi vs Chapo. A vous entendre tous, Chapi aurait du passer avec une large majorité des voix. Cela m'a furieusement ramené 5 ans en arrière, au lendemain du premier tour et de l'éviction d'un autre postulant. Éviction surprenante (?) au vu des réactions post-résultats. Permettez-moi de vous dire qu'il y en a certainement parmi vous qui n'ont pas le courage de leurs convictions.
Rassurez-vous, je n'ai pas l'audace de vous juger (merci de faire preuve d'autant de mansuétude).

J'ai donc été choquée par certains propos tenus. Non pas que je sois outrée par les convictions exprimées, mais plutôt par l'intolérance & la véhémence (la bêtise ?) avec laquelle elles le sont. J'ai pu lire de-ci delà, des propos tels que "j'ai honte d'être français", voire, sur le blog d'une cagole finie, "je vais changer de région, car ici, les gens ne pensent pas comme moi". Le summum du pompon restait à atteindre sur un autre blog ou les commentateurs invectivaient violement une commentatrice dont les idées n'étaient pas les mêmes que les leurs : "si t'es pas d'accord avec nous, t'as qu'a aller sur un blog qui soutiens Chapo" (je n'ai volontairement pas choisi le commentaire le plus violent).

Je ne fais l'apologie ni de l'une ni de l'autre : les urnes ont parlé, et nul n'a le pouvoir de remettre un poussin dans son œuf. Ce qui me navre au plus haut point c'est l'ambiance d'un mauvais match de foute qui a régné pendant une semaine. Et j'ai bien peur que cela ne soit pas fini.
En France, nous avons la chance de pouvoir nous exprimer librement : c'est la démocratie. Par contre, à partir du moment où l'on commence à se taper dessus, c'est la porte ouverte à l'extrémisme et par voie de conséquence la dictature : ce n'est pas parce qu'on crie plus fort que l'on a raison. Restons courtois, et je n'aurais plus honte de dire : "je ne suis qu'humaine…".

Heureusement, il en reste certains qui malgré leur déception restent mesurés dans leurs propos. A ce sujet, allez lire le "billet triste" de Mariec62, et vous verrez un très bel exemple de dignité, certains devraient en prendre de la graine.

mafaLDA

En conclusion, permettez moi de citer une très belle phrase qui devrait faire réfléchir les protagonistes de cette histoire :

Il y a plus de larmes versées sur les prières exaucées que sur celles qui ne le sont pas.

Celui ou celle qui en trouve l'auteur gagne son poids en promesses électorales…

PS : sachez que si vous n'êtes pas d'accord avec moi, vous n'êtes que des nazes, parce que c'est MOI qui ai raison.
PS2, pour ceux qui ne sont pas très vifs en ce lundi matin : la phrase ci-dessus est totalement ironique, et je n'en pense pas un mot (quoi que…)
.

Posté par AlterEgo à 13:00 - Juste moi - [18] pensées profondes (ou pas)
- Permalien [#]

Commentaires

~~ Allez, on est pas timide, on commente ! ~~

Toi aussi, donne ton avis :









Customise ton commentaire :