-->

Madame Pas Contente

Les péripéties de la vie...

22 avril 2006

AGP

Aujourd'hui, nous allons mettre à l'honneur celui que Madame Pas Contente a un jour désigné sous le sigle AGP (comme Arrière-Grand-Père), c'est à dire son grand-père, mon père et accessoirement le mari de Mamie Tornade.

AGP a une grande part de responsabilité dans l'hérédité de Madame Pas Contente, c'est lui le maître du sacarsme, du jamais-contentisme, du paroxysme du bon mot qui tue, du semage de zizanie, et son sport favori est de faire marcher les gens. Bien évidemment, avec un tel palmarès, il s'est fâché une ou plusieurs fois avec tous ceux qu'il a rencontrés, sauf avec sa descendance, car comme nous le pratiquons dès la naissance, nous savons que tout cela est un jeu et rien qu'un jeu. Il faut le voir, d'ailleurs, quand ses canulars ou ses plaisanteries ont bien fonctionné : il est alors pris d'un fou-rire silencieux, le visage plissé et les épaules tressautantes. Il jubile.

Mamie Tornade, qui pourtant le pratique depuis longtemps puisqu'ils ont déjà fêté leurs noces d'or, se laisse encore parfois prendre au piège, c'est la rançon de sa candeur et de sa naïveté, qui ne pourront pas faire le poids en face d'un tel retors pervers. Par exemple, elle me téléphone un soir, se confond en excuses et me supplie de la pardonner. D'après elle, après ma visite éclair de fin d'après midi, je serais partie fâchée en me plaignant d'avoir été mal reçue, car elle ne m'aurait pas offert  le thé ! Je flaire immédiatement l'embrouille, car je ne suis pas du tout du genre à faire des histoires, et je suis encore libre de me faire du thé chez mes parents si j'en veux, etc. Alors je l'interromps (sinon elle en a pour des heures), je lui demande qui lui a raconté ça. Quand elle répond "ton père", il suffit que je lui dise "et tu l'as cru ?" pour qu'elle comprenne qu'elle venait une fois de plus de se faire avoir. Je pense qu'elle a dû le traiter de tous les noms d'oiseaux, et qu'il a pris cela tout à fait stoïquement, comme une punition méritée, que le plaisir d'avoir a-demi réussi son canular compensait amplement. L'idéal aurait été qu'on se fâche pour de vrai, ou que chacune de notre côté pensions que l'autre était fâchée... Mais non, on ne me la fait pas à moi. Old Trum Trum n'arrive pas du dernier convoi de choux fleurs.

A part celà, AGP qui adore qu'on le fête le 18 avril, jour de la St Parfait ! a une prédilection pour les sentences choisies, délivrées avec à-propos. Je me suis amusée à comparer certains commentaires faits dans les autres familles voisines et dans la mienne :

- chez certains, celui qui bafouille, a droit à une version plus ou moins expurgée du célèbre "Dégueule tout, on triera ensuite". AGP, lui, préfèrera vous réciter doctement : "Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément"

- chez certains, un commentaire un peu négatif attire un "t'as qu'à faire mieux si t'es capable". AGP vous répondra "la critique est aisée mais l'art est difficile.

- chez certains, l'excuse enfantine qu'on a tous pratiquée en disant "c'est pas ma faute, j'ai fait comme X" vous vaut immédiatement un "et si X se jette dans un puits, tu t'y jettes aussi ?" Et AGP demandez-vous ? Il vous délivre un somptueux "Quand sur une personne on prétend se régler, c'est par les beaux côtés qu'il lui faut ressembler". (Je l'aime tellement, celle-là, que je l'ai ressortie à une de mes collaboratrices qui essayait de m'expliquer que oui, elle était nulle, mais que sa voisine était pire.)

AGP aura toujours le dernier mot. Un jour où (sans raison valable bien sûr) il me reprochait d'être mal élevée, j'ai pensé le moucher en rétorquant que mes parents n'avait qu'à s'en prendre à eux-mêmes, puisque ce sont eux qui m'avaient élevée. Et là, du tac-au-tac, j'ai eu droit à "Nous t'avons donné une excellente éducation dont tu n'as su tirer aucun profit !". Croyez-moi, on s'incline devant du grand art comme ça.

Voilà pourquoi, j'aurai toujours un profond respect et une sincère admiration pour les faux méchants, quand ils sont drôles et ironiques. Ca vous rappelle quelqu'un ?

Enrichissez gratuitement vos emails avec des milliers d'emoticones

NB : Et le gros avantage de ceux qui ont pratiqué AGP est l'absence de susceptibilité. On peut vous dire n'importe quoi, vous n'êtes jamais vexé, car vous ne prenez pas les choses pour argent comptant. Vous les considérez avec esprit critique, et vous en évacuez tout ce qui est du domaine de la méchanceté gratuite ou drôle. Et quand on est bien "Cassé" (comme dit  Bryce de Nyce ou John From-The-Garden), on peut en rire avec l'auteur, car on ne l'a pas pris "personnel". C'est-y pas bien pour la confiance en soi, ça ?

Posté par Old Trum Trum à 20:51 - OTT Stories - [8] pensées profondes (ou pas)
- Permalien [#]

Commentaires

~~ Allez, on est pas timide, on commente ! ~~

Toi aussi, donne ton avis :









Customise ton commentaire :